Groupe Montagnard Roannais
  Organisateur depuis 1925 de la marche Roanne-Thiers 
Première marche de ville à ville
 
Nombre de visiteurs :                                                                                                        
Dernière mise à jour : 17 Septembre 2018 
JOURNAL DE VOS RANDOS  2ième Semestre 2018


513 Septembre

Marche des Marmottes - Changy



Ce  jeudi 13 septembre les marmottes se sont retrouvées pour effectuer une marche de 10 kms à Changy . Aucune difficulté sur ce parcours en plaine.  Nous étions 14 marcheurs  puisqu' un gentil et beau Labrador s 'est joint à nous !!!
Le soleil était au rendez vous et nous avons tous beaucoup apprécié le calme et la sérénité de l'étang d' Arçon . Ce fut la découverte d'un lieu de détente aux nombreux aménagements qui incitent à 

prendre le temps de faire une pause  et de laisser  s' envoler au gré du vent tous les soucis , afin de  profiter pleinement de l'instant présent ! Nous sommes donc tous restés en admiration devant le paysage et la faune  qui nous entouraient...puis nous avons repris notre chemin en direction du bourg de Changy. Petite halte à l 'oratoire  le temps d'un petit récit sur l'historique  de Changy. A notre arrivée nous nous sommes réunis au bar du village ou nous avons partargé un petit casse- croûte préparé par Jocelyne et Sylvie: saucisson , fromage , fruits et chocolat au menu !!! Grand moment de convialité et bonne humeur dans l'état d' esprit qui définit bien les joyeuses marmottes que nous sommes !!!

 Jocelyne et Sylvie remercient toutes les participants . Grosses bises à tous !

Toutes les photos ICI


ctobre
6 Septembre

Marche des Chamois - Rozier en Donzy



Nous étions 12 chamois confiants et décidés a en découdre au rendez vous de Ronzier en  Donzy.
La petite pluie qui mouillait Le Coteau,nous quittait dans la montée de Neulise et au moment de chausser il faisait déja chaud. Départ vers 14h sous la conduite de Gérard et Colette M... accompagnés de Jean Pierre B... les Chamois d'or du Jour. Au menu une rando de 14Km ,345m de dénivelé ,avec un point culminant à 595m.
Départ par la coursière de Cottance avec une descente raide dans un chemin sentant bon la bouse pour rejoindre le lit du Chanasson complètement asséché, on n'emprunte pas la passerelle. On rejoint au bout de 20 m le village de Conttance après un joli plat  montant qualifié de raide où l'on doit chercher le souffle car c'est pour beaucoup la reprise et en plus le soleil donne comme dit la chanson.
Arrivé à Cottance on traverse le village où tout le monde est à la sieste vu l'ambiance.
Après avoir traverser la D27, on s'engage au milieu des restes de mais déja ensilés, et l'on peut voir sur notre droite les Monts d'Uzore, la plaine de Feurs dans la brume, alors que les monts du Forez restent invisibles. Puis en face vue directe sur Panissières  et les antennes de la tour Matagrin. Ensuite descente raide et caillouteuse vers le lit de la Charpassonne à sec également. Pendant 2 km on longe le val en sous bois où l'on apprécie  la fraicheur. Puis c'est une belle grimpette  vers
Chez Bost. La descente vers Les "Landes" nous permet d'admirer un superbe troupeau avec un taureau de plus de 1000 k. Plus loin nous entrons dans la forêt de Mussy par un long faux plat puis la pente se raidit  avant d'atteindre les" Pierres Folles "et leur belle légende . Le temps d'immortaliser en photo notre petit groupe,et la montée se poursuit pour sortir du bois à la cote 595 , au 11° km.Derrière nous le ciel s'est noirci mais l'orage nous a oublié. Passage au lieu dit "Les Saignes",un gite écolo,où trône une yourte mongole.Sur plus d'un km ,la
marche se poursuit en forêt dans une longue descente jusqu'à la D 27.On la quitte pour rejoindre le bourg par "bourbonneau" .Arrivée au parking vers 17h40 après 3h30 de marche et une moyenne de 4km heure.
Le pot de l'amitié nous rassemble de l'autre coté de la place,et avec les rafraichissements nous faisons honneurs aux délices sucrés salés de nos chamois d'or.
Un grand merci à eux pour cette belle rando avec peu de goudron et dans
une région nouvelle pour presque tous.
 Jacky
Toutes les photos ICI

Marche des Marmottes-Col des Pradeaux



La terre chantait sous nos pas, assoiffée qu'elle était depuis de nombreuses semaines. Le ruisseau l'accompagnait cascadant entre les roches moussues. Les arbres,aux feuilles vernissées par La pluie s'égouttaient gentiment se moquant éperdument des dix Marmottes transformées momentanément en " bossus de Notre - Dame "
              Partir sur ce circuit du Chemin des Papetiers et, suivant les anciennes traces qui jalonnent le parcours témoignant de la fabrication du papier de chiffon, c'est retrouver l'âme des Papetiers qui,dès  la fin du XV siècle, firent de cette vallée l'un des berceaux de la papeterie française.
                 De vieux moulins de pierres et de bois - aujourd'hui harmonieusement restaurés - s'étagent tout au long du val de Lagat. Des petits chemins d'eau volée ( bief)
Courent au travers des vergers croulant sous les pommes.
                  Passé le hameau du Petit Vimal et, suivant le ruisseau de Gourre sous la futaie dégoulinante nous parvenons à la Combe Haute : très belles maisons typiques au charme suranné.
                   Point de panorama sur notre droite, point de ville d' Ambert, point de Monts du Livradois, tout étant noyé dans un flou pas toujours artistique.....un rideau de pluie !!!
                    Les hameaux se succèdent dans un environnement bosselé : Grivel, Lagat,
Longechaud, tous respirent l'authentique.
                     Traversant la Route au niveau de ce dernier, le Chemin de retour serpente et grimpe quelque peu sous les arbres avant de plonger littéralement sous le moulin musée de Richard - de - Bas qui, seul aujourd'hui, est encore en activité. La production  de ce papier luxueux destiné à quelques rares éditions est de 25 kg par jour.
                      Jusqu'en 1790, les 300 moulins de la région gagneront là une réputation d'excellence. Au passage nous avons pu admirer les divers filigranes correspondants aux différentes familles de Papetiers. EX: Celui Richard de Bas, un cœur barré de deux traits horizontaux.
                      D'énormes cuveaux, de gigantesques meules de pierre nous interpellent....servaient- ils à réduire les chiffons en bouillie ?
                         Dernière grimpette- un peu raide- jusqu'à la " pierre du Milan" , et la sente s'incline fortement et se poursuit en direction de Valeyre que nous atteindrons sous un très pâle soleil qui tente vainement une percée..... qui sera brève.
                          TREMPÉS ??? nous le sommes tous, et de la tête aux pieds !!!!!
                        Heureusement, à L'Oustal, un bon feu de bois nous attendait : séchage bienfaisant recto - verso.... chaussures et vêtements fument.
                        Très bon accueil au restaurant du col des Pradeaux, table gourmande, fine, copieuse et appréciée. Pour nous tous, la fondue à la fourme était une première, un vrai délice ! Quant à la tarte aux myrtilles fraîches, nos papilles s'en souviendront longtemps. Les moustaches de Jean - Louis en frémissement encore !
                        L'après-midi s'est passé devant la cheminée dans une ambiance calme, feutrée, avec des activités variées : sieste, yam,belote, lecture ( dehors, pluie continue, brouillard, fraîcheur)
                        De toute façon, chaussures et vêtements n'étaient plus opérationnels pour une nouvelle balade !
                        Un très grand merci à tous les participants qui, malgré l'éloignement et la mauvaise météo annoncée ont bien voulu braver les intempéries, et qui, par leur présence ont amené beaucoup de chaleur humaine.
NICOLE CH.
Toutes les photos ICI
 

 
 



Créer un site
Créer un site