Groupe Montagnard Roannais
  Organisateur depuis 1925 de la marche Roanne-Thiers 
Première marche de ville à ville
 
Nombre de visiteurs :                                                                                                        
Dernière mise à jour : 27 Novembre 2017   
JOURNAL DE VOS RANDOS  2ième Semestre 2017


5 Octobre
92
23 Novembre

Marche des Chamois - Bords de Loire
Nous étions 35 chamois à rejoindre Christian G...  Chamois d’or au port de Roanne, à noter une petite nouvelle qui j’espère était ravie de l’ambiance et à qui nous souhaitons la bienvenue. Au menu 12k m entre Loire et Canal (de Roanne à Digoin 55,6 km  ouvert en 1836 et comprenant 10 écluses).
De très nombreuses péniches sont à l’hivernage, démontrant l’attrait de notre port. Quittant le bassin, on débouche en bord de Loire, au départ du Sentier “ Loire Nature (N° 345)” que nous emprunterons.
On constate une nouvelle fois les méfaits de la sècheresse tardive, rochers et bancs de galets occupant la rivière. Au bout de 30’, on passe l’OUDAN à gué et comme à chaque fois on attend une petite glissade qui n’arrive jamais (chamois toujours agiles!) .En longeant la rive gauche, toujours au soleil la colonne s’étire jusqu’à l’abord des gravières de Matel, passage obligé des oiseaux migrateurs  dans notre région. Aujourd’hui les étangs sont plutôt déserts, et seuls quelques cormorans étendent leur plumage noir au soleil. Dans un petit étang à l’écart 4 cygnes semblent dormir.
Avant d’atteindre le Pont d’Aiguilly, traditionnelle photo de famille au  bord de l’eau. Le retour vers Roanne s’effectue par le chemin de halage du canal. Après la SPA, on peut admirer une curiosité, le pont Rivière de l’Oudan,  enjambant le canal dit “ Pont Pisserot” terminé en 1897.
Arrivée au terme de la rando vers 16h30. Un grand merci à notre “chamotte Christian... qui nous a permis une fois encore d’apprécier la chance d’habiter une si jolie région.
Le pot et les gâteaux ont été partagés dans la joie place du Champ de Foire.
Amicalement
Jacky
921Toutes les photos ICI

Marche des Marmottes - St Julien de Jonzy


 

Nous étions 14 marcheurs à découvrir la marche des lavoirs à St-Julien-de-jonzy avec le soleil..... et la bonne humeur !!!... 9 kms et 300m de dénivelé. Après avoir traversé le bois de la Couye qui nous a conduit à la vallée de la nous sommes arrivés devant  les Inséparables, 2 arbres enlacés pour la vie !!!....Puis nous avons admiré successivement le lavoir de Fontvieille, celui de l’étang et le lavoir de Fontenaille. Panorama grandiose sur les alentours.
Et bien sûr pour finir avec un goûter bien copieux. Merci à tous les participants pour leur bonne humeur. Et une petite pensée pour Jean-Claude qui aurait du être avec nous.....

Muriel

Toutes les photos ICI



17 Novembre

Marche des Chamois - St Priest la Roche
Place de la mairie, à St Priest  34 chamois étaient présents pour la 12° rando du 2° semestre.
Yvette et Bernard B....... Chamois d’Or du jour, géraient la marche sur les hauteurs des gorges de Loire. Circuit 26 de la COPLER, avec au menu un peu plus de 12 km et  un dénivelé positif de 300m.
Départ vers 13h40, rapide traversée du village, jusqu’à La Place, avant de s’orienter plein nord, dans une légère descente à travers des landes découvertes. Ciel embrumé et température froide d’automne.
Puis le chemin s’étrécit et plonge en sous-bois vers le fond du val où coule la Poussette réduite à un filet d’eau. La dévalade glissante sous les feuilles est accompagnée d’une rampe en corde et de marches en rondins. Au bout d’un bonne demi-heure le passage se fait sur un pont de bois neuf, où un panneau nous conte les bienfaits de la Source Victoire.
Puis (on s’y attendait) c’est une remontée toute aussi raide sur le versant d’en face pendant 15’. La pente s’adoucissant tout le monde se regroupe pour une séquence boisson. Le sommet du plateau est atteint sur un large  chemin, passage à Sermaize d’où l’on distingue un méandre de Loire dans un soleil timide. 45’ plus tard on rejoint Cordelle après des passages bordant Fornichon, puis Le Crêt.
Cordelle est atteint à hauteur de La Perrière (cote 510).Sous un beau soleil arrêt à La Madone pour la traditionnelle photo de groupe. Très jolies vues sur les monts du Forez qui surplombent une mer de nuages. Le chemin se poursuit en bordure du bois de terrenoire, puis direction Tabouillet toujours en terrain plat à travers des pâtures. Passage à Romagny, puis Ecorchechien (pauvre bête),on redescend vers la poussette par une pente assez raide, et la remontée qui suit  en passant par Chez Vin nous tire une suée (la dernière).On quitte définitivement les chemins creux, pour emprunter la D 17 et rejoindre le bourg vers 16h30. Un grand merci à Yvette et Bernard, pour cette belle marche du jeudi.
Au  Bar  de Cordelle  On a partagé de nombreux desserts et 1 cake salé, les chocolats chauds faisaient concurrence aux mousses,dans la salle embrumée.
Amicalement et bon W E
Jacky
Toutes les photos ICI

Marche des Marmottes - Lentigny

Nous étions 22 mamottes pour randonner sur les chemins de Lentigny jusque sur les  hauteurs de Villemontais. Nous avons trouvé de beaux  paysages hivernaux et givrés, puis foulé les chemins du Roanne Thiers à l'arrivée, ensuite nous avons établi notre calendrier 2018 autour d'une bonne table  au sportif, moment très convivial bien apprécié de tous. A jeudi pour une nouvelle rando.

Monique

Toutes les photos ICI



9 Novembre

Marche des Chamois - Cordelle


 
Jeudi record de participants à Cordelle, 48 chamois présents pour cette rando automnale (ciel couvert, horizon bouché, temp 5°). Au menu prévu par nos chamois d’Or du jour, Anne et Gilbert G.....,12 km et un petit dénivelé de 100m.
Départ vers 13h30, traversée rapide du centre du village, pour prendre au milieu des prés la petite route de Cordelle la Vieille. Face à nous les monts de la Madeleine et les villages de la côte sont ennuagés, seul le bourg de Bully se distingue dans la brume. Arrivés au carrefour de la Pierrière, on distingue la Madone protectrice de Cordelle. Courte pause et direction le Bois de Terrenoire, que l’on traverse par un large chemin où “les feuilles mortes se ramassent à la pelle”.
A la côte 534 (point culminant de la journée) on poursuit à découvert avec une vue virtuelle sur notre gauche, de Pierre s/ Haute. On rejoint plus tard le hameau du Fouet et son vieux musée “Rétro Machines” bien connu des vieux chamois. Pour cette fois pas de photo familiale paritaire mais 2 clichés inoubliables sur la lutte des sexes.
Un large chemin descendant entre les pâtures, où les veaux de la semaine regardent le “train” de randonneurs, nous mène au Haut du Moulin, puis à la D45 avant une halte devant le joli château de Rilly.
Le retour au village s’effectue par 2 montées raides en direction de la Croix Mission, au pied du village. Arrivée à 16h30, pour rejoindre ensuite l’estaminet local. Sa petite salle à l’étage nous accueille, serrés comme des sardines pour le pot traditionnel et la dégustation de pâtisseries.
Un grand merci à nos deux guides pour cette belle A-M.
Amicalement
Jacky
Toutes les photos ICI


Marche des Marmottes - Combre

Les Marmottes à Combre...
        Sous un ciel de Novembre, gris, bas, où la brume obscurcit l'horizon, 18 marmottes investissent les sentiers aux alentours de Combre, sous la conduite de Dame Marmotte, alias Christiane M.
         Arbres et futaies sont à l'apogée de leurs couleurs automnales. Un environnement de doux vallonnements verdoyants au creux desquels sommeillent de sombres étangs...
Le décor est planté. Nous laissons ce village à 14h.
         Au 13 ème siècle, Combre est une enclave des comtes du Forez face à leurs rivaux, les sires de Beaujeu. En 1818, on dénombre plus de 10 OOO pieds de vigne autour de Combre. Bien que la viticulture ait disparu, ce village appartient au Haut- Beaujolais.
         Un panorama - que l'on devine superbe - s'ouvre sur les Monts du Lyonnais et la plaine du Forez. Ne pouvant l'apprécier à sa juste valeur, nous nous promettons de revenir en des jours meilleurs et plus ensoleillés.
           Nous descendons longuement par des sentes humides rendues glissantes par l'amas de feuilles mortes que nous foulons d'un bon pas.
             Passant l'Alvoizy- non pas à la nage- mais sur un petit pont de bois, nous remontons vers la ferme Galadon.... et là... surprise, le gros point noir est supprimé ( la boue). À notre gauche, un passage extrêmement pentu ( le terme n'est pas usurpé) mais rendu très accessible grâce à un escalier fait...... de pneus remplis de sable, qui s'échelonnent les uns au-dessus des autres. Quelle idée géniale !!! 
              Nous cheminons sur un plateau, et, de petites routes en sentiers, nous traversons les différents lieux-dits : Essertine...Chez Chopine... les Vierres...Fromental. Remontant quelque peu la D99, nous l'abandonnerons rapidement en faveur d'un joli chemin arboré. Grimpette qui s'avère un peu raide mais nous en avons vu d'autres, et qui nous ramènera à notre point de départ à 16h30.
                Merci à Christiane et Georges pour cette très jolie balade aux confins du département, de 8 km pour 220 m de dénivelé +, et vos délicieux gâteaux dégustés " AU P'tit Bonheur " à Montagny.
             Nicole C.
Toutes les photos ICI

2 Novembre

Marche des Chamois - St Alban

Gérard T... et votre serviteur, Chamois d’Or du jour, attendions les Chamois à St Alban. Au menu  les Gorges du désert soit 12Km et 250m de dénivelé positif.
Merci aux 22 courageux qui ont répondu présents, sous un beau soleil. Départ donné vers 13h15, le long de la Montouse presque à sec comme tous les ruisseaux du pays. Montée longue et continue, par Chatelus, dominant au départ le petit barrage en contrebas. Poursuite en longeant le ruisseau, sous les ombrages d’automne, en direction de la cascade et du mur. La cascade est aux abonnés absents.
Brève pose rafraichissements, puis c’est l’escalade du mur bien connue des habitués du GMR. La difficulté est vite avalée, pour se retrouver 30m plus haut. Toujours en forêt  et après un nouveau petit mur, le sentier descend brutalement, vers un joli petit pont de bois qui a remplacé l’ancien gué, et la joie enfantine de ceux qui autrefois attendaient une petite chute en passant sur les troncs qui enjambaient le ruisseau. Après avoir rejoint un large chemin la pente se fait plus douce. Au bout d’un heure on quitte la forêt par un beau chemin en balcon, avec une vue grandiose sur la plaine de Roanne, et les monts du Lyonnais. Par Saudet le chemin rejoint la D51, que l’on traverse pour rejoindre le relais TV, ses petits chalets et sa Table d’Orientation new look (point culminant de la balade 655m). Vue superbe de Renaison à St Maurice. On devine Cordelle, plus près, Villerest mais la luminosité nous prive du Mt Blanc. La photo de famille bénéficie d’un cadre majestueux. Par une partie goudronnée nous descendons vers Préfol, puis rejoignons le Cros, à gauche on emprunte une partie du chemin de compostelle dans une descente assez raide. Au détour du chemin escapade au Pérou, accompagnés par plusieurs lamas, puis passage  à la Bruyère  avant de rejoindre la petite route qui relie St André d’apchon  à  StAlban. Deux km plus tard, le parking était rallié après 3 h de marche.
Pot et gâteaux ont été dégustés  au Café de la Côte à Villemontais.
Jacky
Toutes les photos Ici
 
Marche des Marmottes - Forêt de lespinasse

Nous étions 19 marmottes lancées sur les traces du Chevreuil dans la forêt de Lespinasse, au départ du Grand Couvert ( ancien séchoir à tuiles). Nous avons marché à travers le plus grand ensemble forestier de plaine de notre département composé à 80% de chênes. Nous sommes passés par le site du Carrefour de L'Evangile sous une température idéale, nous avons apprécié les magnifiques couleurs automnales en ce lieu où se tenaient les réunions secrètes des Huguenots, puis nous avons contourné les étangs de Bouletière et Jarnottière pour nous retrouver autour de Chêne Président. Cette magnifique et amicale randonnée s'est terminée avec le  traditionnel pot de l'amitié et pâtisseries chez "les frangines".

Monique

Toutes les photos ICI



26 Octobre

Marche des Chamois - Sévelinges

 
Avec toujours un super temps, les chamois au nombre de 26 rejoignaient Jacky G......, dans le petit village de Sevelinges  42, sur la voie reliant le haut Beaujolais à la plaine de la Loire..
Au menu une belle rando de 15km et 500 m de dénivelé positif (circuit 13, puis 14 sur la fin).
Départ vers 13h40, en longeant le cimetière, pour remonter tout de suite de manière raide vers Vaginay, puis délaissant l’asphalte retrouver un très beau chemin en balcon , offrant une jolie vue sur Sevelinges. Le chemin s’élève toujours régulièrement, en direction des Arras, traversée de la D54, puis on atteint la lisère du Bois de Joux. Très long passage dans cette belle forêt de Feuillus et résineux par de larges chemins, sous le couvert des ors d’automne, pour atteindre le point culminant de la ballade 673m, en vue du Cergne. Au milieu des coupes de sapins, on distingue au loin le Morvan et le village de Cuinzier. Par une longue descente,  on rejoint la D31, puis le Col de la Croix couverte . On traverse ensuite sur 2 km la Forêt de Grandjean, en empruntant son sentier forestier éducatif, permettant de découvrir la faune et la flore locale. Au sortir du bois, une dévalade, à travers les pâtures nous mène dans un petit vallon où serpente un ru.
Après c’est une surprise, un long mur suivi d’un gros plat montant, sous les ombrages heureusement, nous mène à Pierre à Bas  100 m de dénivelé positif avalés en moins de 30’. La rando se poursuit en terrain découvert avec des vues superbes sur la plaine de Roanne au fond et le village de VILLERS  que l’on semble toucher tant l’air est pur. Par la D31  que l’on longe sur quelques hectomètres, puis par Prélande, on atteint rapidement Le Château, et les hauts de Sévelinges, avec une vue plongeante sur le Clocher et au fond Cours la Ville, brillante au soleil rasant.
A 17h30  on déchaussait avant de rejoindre Coutouvre pour notre pot amical dans une chaude ambiance de pâtisserie.
Un grand merci à Jacky G...pour cette belle rando et RdV jeudi prochain.
Jacky
Toutes les photos ici

Marche des Marmottes - Dancé/Pommiers

 L'été indien se poursuit pour le plus grand bonheur des 16 "Pérégrinos" qui vont rallier sur le chemin de St Jacques non pas Santiago, mais plus modestement Pommiers en Forez. Nous avons le grand plaisir de retrouver parmi nous Jean R. qui étrenne sa prothèse de genou toute neuve. Bravo à Toi !
           Quittant Dancé à 14h, le village, du haut de ses 350m. d'altitude domine quelque peu la grande plaine bocagère du Forez où paissent d'importants troupeaux de Charolaises. L'horizon est fermé côté sud-ouest par les monts éponymes qui culminent à Pierre-sur-haute à 1635m que l'on devine au travers d'un voile diaphane.
           L'air et la lumière sont d'une douceur incomparable pour une fin Octobre. L'automne irradie les taillis et les arbres, les faisant flamboyer dans des teintes de pourpre et d'or. Les peupliers dressent leurs quenouilles mordorées. Quel bonheur d'être là, sur les chemins aux multiples couleurs. Nous en prenons plein les yeux.
           Cette étape de 11 km. pour 70m. de dénivelé n'offre aucune difficulté. Mais elle n'a pas la beauté de la précédente au départ de StJean-St Maurice. Sur les chemins de St Jacques, les étapes se suivent mais ne se ressemblent pas. Il faut savoir accepter des portions d'itinéraire plus monotones, moins motivantes, n'ayant qu'un seul but: avancer.
           Allant vers les Égaux, nous descendons plus loin par un chemin herbeux jusqu'au fond d'un petit vallon et traversons, sur un pont, un petit ru totalement inexistant. La sècheresse se fait sentir ! Nous remontons jusqu'à la Route vers le Patureau.
            Longeant une grande mare recouverte de lentilles d'eau à hauteur de Senouche, nous traversons, ou prenons la direction de divers hameaux et villages: Amions, où nous admirons l'église, petite mais lumineuse aux beaux vitraux... les Roches...  Pallanche... Tous somnolent dans une douce torpeur sous un ciel immensément bleu qui sert de camp de base à de minuscules nuages blancs.
             Le chemin goudronné devient herbeux et pénètre dans la Forêt de Bas exhalant de chauds parfums où résine et humus se mêlent étroitement .
              Suivant toujours le balisage représentant une coquille aux rayons d'or stylisés sur fond d'azur, nous longeons, puis passons sous l'autoroute ( portion ingrate) et prenons la direction de Chardon. Deux kilomètres plus loin, nous arrivons à Pommiers en Forez.
              Certainement l'un des villages les plus pittoresques du département. Il daterait de l'époque romaine. Plusieurs recherches archéologiques l'attestent, dont une borne milliaire du II ème siècle. La porte du Pavé ouvre sur la place de l'église bénédictine ( hélas fermée) de style roman du XI ème siècle, reconnue pour son acoustique exceptionnelle.
               S' adossant à cet édifice, l'imposant prieuré a su résister aux épreuves du temps. Son histoire remonte au début du moyen-âge. Remanié, réaménagé aux XI ème et XII ème siècle , il abritera des moines pendant près de mille ans.
                Le pont de la Valla du XIV ème siècle aux trois arches gothiques enjambait encore les eaux de l'Aix en 1944.
                 Nous laissons presque à regret ce village au riche patrimoine, où nous avons allié sport et culture, et partons retrouver les voitures à Dancé.
                  L'air fraîchit lorsque nous nous arrêtons à Lentigny et, selon la tradition maintenant bien ancrée, c'est avec un plaisir non dissimulé que nous dégusterons longuement moult boissons fraîches, brioche et chocolat...
                 A très bientôt pour d'autres découvertes pédestres......
                 Vive les Jeudis au G.M.R. !
NICOLE
Toutes les photos ICI


19 Octobre

Marches des Chamois - Urbise


 
Vers 13h30 rendez-vous  de 32 chamois autour de Madeleine G......, Chèvre d’or de la journée, pour un circuit n°32 dit des 2 Eglises.
Au menu 13,5km, à travers le bocage, en empruntant de larges chemins bordés de haies ou de clôtures, avec un dénivelé négligeable. L’Eglise d’Urbise  du 14° abrite une petite statue miraculeuse de la vierge en bois peint, objet de pèlerinages importants au17°s. Au départ du village sur la D8, on peut distinguer une ancienne motte castrale, puis on traverse l’Urbise à gué (réduit à un filet d’eau).
Ensuite direction Sail les Bains, toujours à travers les prés herbeux  où paissent des centaines de charolaises suivies de leur progéniture de la semaine. En milieu d’après-midi le soleil commence à cogner, et arrivés à Sail  nous apprécions l’ombre fraiche de l’Eglise romane du 13° s. Visite guidée par madeleine. On peut admirer, des peintures picturales d’anges très bien restaurées. Photo de famille devant le préau du porche. Départ après une bonne halte en direction du superbe étang de La Pelouse dont on emprunte la digue. On passe au hameau des Mazendats, puis passage sur la D 8 sur un petit km de goudron. Passage sur le chemin du Bois des Souches et vers 17h15, retour à Urbise, pour déchausser.
En  voiture c’était arrêt à La Pacaudière pour le pot de l’amitié et les 9 Gâteaux préparés avec amour, et mangés avec autant d’amour.
Jacky
Toutes les photos ICI

Marche des Marmottes - Perreux


 

En ce jeudi 19 Octobre, nous étions 15 marcheurs à prendre le départ à 14 heures pour la marche de Perreux avec une météo d'été et un vent de sud. Apres la descente sur la plaine de perreux et longer la nationale 7, nous sommes remontés en direction du lycée agricole de chervé et du château, puis sur le haut de perreux (les  Cinq Loups). Ensuite, nous sommes descendus dans les bois avant une nouvelle montée. Apres traversé le Rhodon, nous sommes arrivés sur perreux  où nous attendait un réconfort bien mérité.

Merci à tous les participants pour leur convivialité et la bonne ambiance de cette belle journéé,  et merci  à Pierre pour le balai.

Christian

Toutes les photos ICI
 



12 Octobre

Marche des Marmottes - Bécajat

Nous étions 14 marmottes réunies sur le parking de renaison pour un covoiturage jusqu'à la Croix du Sud pour une marche de 9km et de 310m de dévinelé. Nous avons empreinté le chemin qui surplombe la route de Vichy pour arriver au parc accrobranche. Aprés un lacet qui s'élève jusqu'à l'auberge de Becajat, une halte pour admirer un panorama sur les monts de la Madeleine, le Morvant et les premices du Bourbonnais. Nous avons suivi notre chemin jusqu'aux bois de Malguoutte pour voir les hêtres tortueux et de ramasser au passage des bolets aux pieds des arbres. Nous avons traversé la D39 et devalé vers le Fouet-Bas. Apres une longue courbe dans les bois au flanc de la montagne arrivée au hameau de Garrivier. Apres une derniere petite cote nous sommes arrivés sur la route de St Rirand notre point de départ. Nous avons fini la journée au Tacot devant des boissons et brioches.

Jean-Claude

Toutes les photos ICI

Marche des Chamois - st Marcel de Félines


 
37 Chamois, dont une petite nouvelle, étaient regroupés dans le bourg de St Marcel de Félines aux confins des montagnes du Matin, autour de René B.... chamois d’or de la journée et Yolande son épouse, régionale de l’étape. Vers 13h40, départ en direction du  très  beau château du XI°, fierté du village. Rando dite de la Grotte de Felines.
Au menu quasiment pas de goudron, mais de beaux sentiers à l’herbe haute, assez récents sinuant à travers les pâtures et les troupeaux. Souvent aussi des sentes étroites sous les futaies, à l’ombre bienfaitrice car coté soleil ca cognait dur. Le chemin emprunte peu après le village, le tracé d’une des premières voies ferrées de France (1833), qui reliait Andrezieux au Coteau.
En sortie de forêt vue sur les travaux de la N82, traversée plus tard de la D5, puis sur un petit pont du ruisseau le Bernand. Passage au Moulin de SEVERT, bâtisse du 18° bien restaurée où l’on fait une petite halte boisson méritée. Ensuite toujours au milieu des pâtures et après quelques plats montants, passage à  Randanay, puis Villechaise. Ensuite visite de la Grotte de Felines, petit oratoire du 18° dédié à la vierge. Passage au hameau de Felines avant de retraverser la D 5 et de rejoindre le pied de l’A 89. Le plateau que l’on emprunte plus tard nous permet une belle vue sur le bourg de St Just la Pendue et son pittoresque clocher en table renversée. Descente raide en forêt et  nouvelle traversée du Bernand. Un méchant petit mur d’environ 800m nous attend alors (il parait que  c’est le dernier), asséchant les gorges qui espèrent la Mousse salvatrice. Cette dernière attendra car avant le village tout le monde se regroupe au bord de l’étang pour la traditionnelle photo de groupe dans la bonne humeur.
Avant de déchausser, à noter une très jolie fresque murale et rurale qui permet à quelques uns  des facéties photographiques.
Vers 17h15, 14 km plus tard, et un dénivelé positif de 300m, on a pu trinquer à l’amitié, se régaler des  pâtisseries concoctées par nos cordons bleus ,avant de remercier  une nouvelle fois Yolande et René pour ce bel  après- midi.
Amicalement à tous
Jacky
Toutes les photos ICI

5 Octobre

Marche des Chamois - Renaison


 
Jeudi une harde de 34 têtes était groupée autour de Michel N...,chamois d’or du jour, àRenaison. Départ du stade autour de 13h40 en direction de la Font St Pierre, puis montée vers le haut du village, traversée de la D9 et grimpette longue par St Roch sous un soleil très agressif. Passage aux Cassins en longeant les pâtures, halte au bout de 30’ pour s’hydrater et chercher l’ombre. On quitte le goudron et la pente s’attenue avec de très jolies vues sur la plaine, Roanne et les monts du Lyonnais. Après Bordet, on atteint enfin la Forêt de Pardières et son ombre bienfaitrice. Chemin étroit au début sous les grands sapins, puis piste large jusqu’à la cote 650m au dessus des barrages point culminant de la journée. Après une nouvelle pose “remplissage et vidange”, descente accidentée  vers la D9.
A hauteur de la Cx Dumaret, on dévale par une sente bien connue du groupe  vers le Barrage du Chartrain, la maison des gardes et la D41.
Sous un beau soleil, traditionnelle photo de famille, au dessus du barrage au tiers de sa capacité. Après avoir traversé le parapet, grosse grimpe sous les sapins, sur  l’épaule des barrages. On distingue le Barrage du Rouchain à gauche et le Chartrain sur notre droite. Le chemin s’élève très raide dans le bois de la Tâche. Après environ 25’, arrêt à mi pente pour rejoindre une très large piste descendant vers le barrage du Chartrain. Au départ la Tâche n’est plus qu’un ru, laissant apparaitre le fond asséché. Après 1,5km on retrouve le parapet, puis le pied du barrage, avec nouvelle halte sous l’auberge. Après une bonne heure le retour vers Renaison s’effectue dans la vallée au dessus de la rivière, par une très jolie piste. Après les Figolets le bourg et son clocher se dévoilent au milieu des vignes s’habillant en automne. A 17h30 après 4h et 250m de dénivelé positif on déchaussait avant de rejoindre la base arrière du Tacot pour le charriot de desserts habituel et les rafraichissements. Merci à Michel N.
Jacky
Toutes les photos ICI

Marche des Marmottes - Notre Dame de la Salette

23 marmottes partaient de ST Alban les Eaux, bien décidées à en découdre avec les 389 mètres de dénivelé, le soleil très chaud était au rendez-vous.
Arrivés au pied de la chapelle du Vieux Chérier, le Mont Blanc , magnifique nous attendait. Pique nique joyeux animé par Agnès et ses chansons, agréable et gentille visite de Bernadette. Retour par Maucet, la grange Bouttet 3 kms de plus ! Aye   mea culpa ! Je tiens à remercier et féliciter toutes les marmottes qui ont été supères, verre de l'amitié puis séparation, à bientôt sur les chemins.

Françoise

Toutes les photos ICI



28 Septembre

Marche des Chamois - St Julien d'Odes


 
Une trentaine de chamois ont marché autour de St Julien d'Odes entre sentiers et sous bois, emmenés par Christian G., Daniel et Marie Jeanne P. Nous sommes passés par le "ravin des Paquins" jusqu'au "Moulin-Neuf". Nous avons traversé l'Aix, un affluent de la Loire. Nous avons apprécié le chemin de crête, d'où on peut apprécier les panoramas. Après environ  3h 30 de marche et 12km, nous rejoignons St Germain Laval pour partager gourmandises et pot de l'amitié.
Merci à nos guides pour cette belle sortie.
Isabelle G.
Toutes les photos ICI

Marche des Marmottes - Les Grands Murcins


 
Dans une douceur toute automnale, sous une lumière où les pastels s'harmonisent, nous étions 21 marmottes agiles à nous élancer sur les hauteurs de la côte Roannaise au départ de St Andrè d'Apchon.
Contournant l'église par la droite, nous arrivons au pied de la colline du Bouthéran et poursuivons à droite, puis à gauche afin de la gravir par une pente moins sévère. Au sommet, à 465m, le panorama est extraordinaire..... Au premier plan, l'église du 13 eme siècle, de style gothique avec une toiture imposante en tuiles vernissées, veille sur ce coteau viticole donné comme le plus réputé de la côte Roannaise. L'automne rouille les feuilles de vigne qui agonisent dans une magnificence de pourpre et d'or. Les quelques grappes oubliées font le bonheur des gourmands.
A droite, nous apercevons Renaison, un peu plus loin St Haon-le -Châtel. Rien ne vient troubler leur quiétude en de jour de Septembre.
Plus de 3km5oo de côte sont franchis lorsque nous arrivons au "reposoir à Piccard" où nous nous octroyons une petite halte gourmande et rafraîchissante. Les bois sont bientôt là avec leur ombre bienfaisante. Laissant le sentier principal nous allons à gauche vers la cabane à Mathèron.....mais qui était - il ? Tout simplement un chasseur de vipères du siècle dernier.
A droite de cette misérable ruine, une petite sente se devine sous le couvert des résineux où elle louvoie, disparaît presque....ressurgit, mystèrieuse, mais tellement belle enveloppée de senteurs boisées. Elle s'élève gentiment et rejoint plus haut un large et beau sentier herbeux. Des champignons le bordent,ils en sont la parure.
L'air sent la résine, l'humus. Il est léger et nous porte presque jusqu'aux Grands Murcins qui bientôt apparaissent entre les branchages.
Nous allons vivement soulager nos sacs à dos des victuailles transportées dans un joyeux brouhaha et une grande convivialité. Rosé pamplemousse.... vin de sureau....biscuits circulent de table en table. Jacques nous a rejoints et partage notre pique-nique.
Face à nous, dans un panorama immense, Roanne immobile, lointaine, se noie dans une légère brume grisâtre.
Nous étions si bien, et pourtant il nous faut redescendre, c'est un peu à regret que nous quittons ce lieu où calme règne avec sérénité. Suivant la route jusqu'à La Croix des Sautierès,nous empruntons un large chemin caillouteux jusqu'au hameau des "Chiées"....puis les "Grandes Roches". Les cerisiers sauvages virent au rouge sang, les fougères se fanent.
A droite, la vue porte jusqu'aux Monts du Lyonnais et aux montagnes du matin fermant un horizon brumeux. Plus près de nous, la plaine se rapproche, l'air devient lourd, les bruits de la civilisation nous parviennent.
12 km d'une belle balade qui se mérite malgré tout.....440 m de dénivelé +, bravo à tous !
C'est au "Lion d'Or" à St André que nous terminons cette journée de plein air.
A bientôt pour d'autres découvertes.....
NICOLE.
Toutes les photos ICI

21 Septembre 2017

Marche commune aux Chamois et Marmottes - NOIRETABLE

Un ciel bleu sans nuage, un soleil éclatant, une température idéale, tout était réuni pour faire une marche agréable en haut Forez et en terre auvergnate.
 
I - « Marche des Marmottes »
 
Pierre Pamole – sur la commune de Vollore Montagne.
 
16 Marmottes se sont données rendez vous à 8 h 30 sur le parking de l'intermarché de Lentigny.
A 9 h 30, le départ était donné au « pas de Mousset » (alt 930 m) pour une marche de 4 kms pour atteindre la Pierre Pamole (alt 1203 m) – amas rocheux avec deux tables d'orientation – vue sur le Cantal, le Sancy, la chaîne des Puys, Montlune, Arconsat, les monts du lyonnais, les Alpes et le massif du Forez.
 
Et là, oh surprise !!!!, les marmottes ébahies ont vu arriver une horde de chamois bondissants qui venaient eux aussi se repaître du spectacle d'un horizon sans limites à 360°. Cet instant inimaginable a été immortalisé par des photographes. Le retour au point de départ a été marqué par la vision diabolique d'un arbre dont les branches poussent dans tous les sens
 
A 13 h , c'est en voiture que les marmottes se sont rendues à l'Hermitage, sur la commune de Noirétable pour prendre un repas tiré du sac, confortablement installées, dans une dépendance du sanctuaire.
 
L'après midi, départ de l'Hermitage (alt 1113 m) en direction de la chapelle et de la source « miraculeuse » puis vers le cimetière où sont enterrés tous les prêtres qui ont officié en ce lieu. Les plus courageux sont arrivés jusqu'à la Croix St Guillaume. Vers 16 heures tout le monde était de retour à l'Hermitage pour escalader le rocher de Peyrotine.
 
 
 
II - «Marche des Chamois »
 
Les 21 chamois se sont également donnés rendez vous à 8 H sur le parking d'intermarché.
 
A 9 h, à l'Hermitage, bon pied, bon œil, ils étaient prêts pour une marche de 20 kms.
 
A  partir de l'Hermitage (1113 m), une descente abrupte les emmenait au hameau « des baraques » (934 m), puis à Seychal (992 m), (En 1920, ce hameau, aujourd'hui abandonné, comptait 60 âmes). Puis commençait l'ascension vers « Pierre Pamole » (1203 m) en faisant eux aussi un détour par « l'arbre du diable ». Au sommet, les 16 marmottes les attendaient.
 
Après avoir admiré le paysage et pris une photo de groupe, les chamois aux pieds agiles se sont aventurés dans une descente très périlleuse. L'heure du pique nique approchait, c'est donc au col du Pertuis (950 m) que nos chamois ont sorti du sac leur ravitaillement. Après avoir repris des forces, les voilà repartis, en passant par « les Rallières »,  et Vollore Montagne (841 m).
 
 Puis, le retour vers l'Hermitage s'est effectué par les hameaux de Bellevue, la Chevalerie (962 m), la fontaine du vin (995 m), et les Bessières. De là, une pente pas vraiment douce les attendait et il fallait être un chamois aguerri pour escalader les pierres qui pavent ce sentier.
 
A 16 heures, ils étaient de retour. Eux aussi ont escaladé le rocher de Peyrotine.
 
Tous réunis, Marmottes et Chamois, ils sont allés « prendre un goûter » dans une salle du monastère. Les religieuses qui occupent actuellement les lieux avaient préparé boissons chaudes et froides, tarte aux ananas et bien sûr des ….. « pets de nonne ».
 
L'Hermitage est un lieu de pélerinage. A une époque inconnue, mais fort ancienne, (peut être au xvème siècle) à l'endroit où jaillit « la source miraculeuse » la Vierge serait apparue à un grand criminel (il aurait tuer le propriétaire du château d'Urfé) qui se cachait dans les bois. Elle lui promit le pardon divin s'il allait se confesser au prieur de Noirétable et s'il revenait s'établir dans ce désert pour y faire pénitence. Le pêcheur se fit ermite sous la grotte de Peyrotine où il trouva un abri contre les intempéries.
 
A l'Hermitage il n'y a pas que la source qui soit miraculeuse, il y a aussi une statue. Elle daterait du XIIème siècle. Cette statue a disparu au moment de la révolution. En 1969 elle a été retrouvée au hameau de Grandris à St Didier sur Rochefort dans une modeste demeure. Elle trônait au- dessus d'une cheminée, couverte de toiles d'araignée et sous un alignement de saucissons qui séchaient.
C'est en Août 1792 que les Missionnaires de l'Hermitage l'ont confiée à un voiturier de St Didier sur Rochefort afin de la préserver de la révolution. Après maintes péripéties elle aboutit à Grandris dans la famille Bartholin.
 
Le 2 Septembre 1979 elle regagnait solennellement l'Hermitage, accompagnée par la population de Grandris.
 
Après cette journée bien remplie, Marmottes et Chamois ont regagné respectivement leur terrier ou leurs verts alpages en se disant que, peut être, au printemps prochain ils seraient de retour en ces hautes terres, séparant la France et l'Auvergne.
 
Sylviane et Michèle
Toutes les photos ICI
 Septe1mbre 2017
14 Sepembre 2017

MARCHE DES CHAMOIS - ST HAON


Nous etions 20 petits chamois dont votre serviteur "Chamois d'or de la journée", optimistes quant à la météo au départ de St Haon le Châtel. Après le pluie du matin, le soleil avait fait son retour. Départ donné à 13h 30, traversée de la place, puis au pied des remparts remontée vers "La judée" en longeant les dernières  vignes.
La montée est raide, en terrain dégagé puis sous les futaies de la forêt de Pardières. Après 2 groupirs pour recharger les batteries, et se rafraichir, on atteind la côte 720 après 300m de dénivelé positif. Ensuite c'est un beau chemin en plat descendant, puis une grosse dévalade vers la D9, rejointe à la Croix Dumarest. Petite descente très raide pour rejoindre la maison des gardes et le barrage de la Tâche à son niveau d'étiage. Traditionnelle photo de famille au soleil avant de rejoindre le pied du barrage. Courte halte boisson et départ le long de la rivière Renaison pour rejoindre Renaison par les Figollets. Après avoir traversé le village par les hauts, passage au Bruchet, puis la Croix St paul , dans un parcours vallonné,  en croisant les remorques pleines de raisin. Après un salut aux vendangeurs, dernière petite côte très raide et retour au village de St Haon, vers 17h 30, 14km plus tard. Le pot des amis a été partagé avec les traditionnelles pâtisseries, à Renaison, au Tacot. Encore un beau jeudi au GMR.  Merci à tous de m'avoir accompagné.
Jacky
Toutes les photos ICI

MARCHE DES MARMOTTES - COUTOUVRE

Nous étions 17 en partance pour la marche (n' 4)  des 2 chapelles (10 kms - dénivelé 250 m) à Coutouvre.
La pluie abondante du matin à laissé place à un petit air frais légèrement ensoleillé. Temps idéal. .........
A quelques centaines de mètres du départ, un magnifique paysage nous est offert sur les environs de Coutouvre.
Sur ce chemin très diversifié parcouru d'un pas alerte, un  "COUAC" est apparu : un panneau s'est camouflé derrière des branchages et l'organisatrice est passée allègrement à côté.
Après la constatation de l'erreur  (1 kms), GPS à l'appui, la décision fut prise de retourner sur nos pas.
Le parcours fut de 9 kms, le dénivelé était là, notre bonne humeur aussi et nous ne nous sommes pas perdus.
La dégustation du saucisson "du coin" apporté par Jocelyne ainsi que les pâtisseries ont terminé cet après midi au "Bar du Centre".
Avec toutes mes excuses aux "Marmottes" et rendez vous au printemps pour la redite.
A la reconnaissance du parcours, nous avons constaté une très mauvaise signalisation de ce parcours : un mail est envoyé à Roanne Agglo pour rectifications.
Marie-Claude.
Toutes les photos ICI

7 Septembre 2017

MARCHE DES CHAMOIS - SAINT RIRAN
Hier Jfrançois F, chamois d'or de la journée et maître des abeilles, nous conviait à St Rirand pour une rando de 12 km et 400m de dénivelé. 34 chamois, dont des nouveaux avaient répondu présent à l'appel. Départ donné à 13h 45 avec une montée continue et caillouteuse vers le Fouet bas et ses ânes. Puis traversée de la D.39 et montée plus raide vers le Fouet Haut. Sortie de la forêt avec de très jolies vues sur la plaine de Roanne en jouant à cache cache avec le soleil. Après avoir croisé les éoliennes de St Nicolas, passage en forêt Font Froide jusqu'au col de la rivière noire. Halte de 15 min pour sacrifier à la traditionnelle photo de famille. Passage à Pierre Follet, ancienne colo, puis traversée  du plateau de la verrerie. Visite des tourbières, bien sèches en ce moment et arrêt à la table d'orientation avec vue sur le barrage et la plaine de Roanne. Le Mont Blanc était aux abonnés absents, mais on distinguait le Puy de Dôme. Nous quittons à regret ce superbe endroit pour engager une descente continue en forêt, d'une heure, très pentue et très caillouteuse, parfois avec le ruisseau à sec la Ribaudine. Retour au village vers 17h,  puis tout le monde se regroupait à Tachon, à l'auberge dite des bisons, pour le pot de l'amitié. Un grand merci à JFrançois pour cette belle rando de rentrée.
Jacky
Toutes les photos ICI






 
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site