Groupe Montagnard Roannais
  Organisateur depuis 1925 de la marche Roanne-Thiers 
Première marche de ville à ville
 
Nombre de visiteurs :                                                                                                        
Dernière mise à jour :  3 juillet  2017   
LE JOURNAL DE VOS RANDOS
2017 - 1er semestre



6 juillet 2017
MARCHE DES MARMOTTES - St Just en Chevalet

Ce jeudi 6 Juillet  13 " marmottes" sont parties par une chaude journée sur les terres du noble seigneur Honoré d'Urfé, bien connu du Pays d'Urfé ou des Monts du Forez. Il a utilisé ces authentiques paysages pour créer l'histoire d'amour de deux jeunes berger passionnés de nature, d'environnement et de respect de l'humanité. En passant devant la fontaine de la Conche nous sommes montés jusqu'à la chapelle Notre Dame du château et descendu jusqu'aux "Rivières" et sommes allés jusqu'a " Montgrenier" puis nous avons bifurqué sur la gauche d'où l'on surplombe la vallée. Nous sommes passés aux "Bouchauds" traversé la route pour aller à "la Croze" et passés sur un  joli petit pont pour prendre un chemin forestier qui nous méne à " Arpheuille". Au carrefour de la "Mataude" nous avons pris un chemin à droite pour entamer la descente qui nous a ramenés à la fontaine puis à notre lieu de départ. Pour la dernière marche de la saison les " marmottes " ont marché 14km avec 450m de dénivelé,marche préparée par Marie Claude G. et Pierre B.. Les rafraichissements du café de la place étaient les bienvenus, la bonne ambiance conviviale étant toujours de rigueur, nous avons partagé la bonne tarte de Marie Claude G. que nous remercions.

Bel été à toutes et à tous,  rendez- vous à la rentrée pour de nouvelles randonnées.

Monique

Toutes les photos ICI
 


29 juin 2017
MARCHE des MARMOTTES - St Germain Laval

12 Marmottes ont répondu présentes à la marche proposée par Janine L. qui faisait 12 km et 400m de dénivelé. Nous avons pris le départ à la Chapelle de Baffie sur la commune de St Germain Laval après avoir pris un bon café et dégusté une bonne brioche offerte par Martine P. Nous sommes passés sur le pont romain qui emjambe L'Aix pour une bonne grimpette en direction du village de la Bruyère. Nous avons fait une variante par le chemin des magnifiques pins boulange qui servaient à chauffer le four des boulangers, nous sommes arrivés au village Morand pour rejoindre la table d'orientation et la Madone, une averse nous a privé d'un point de vue à 200°. Nous avons traversé le joli petit village de Nolieux pour redescendre sur La Pala, puis nous sommes arrivés à Verrières, sa commanderie et sa chapelle, un temps de découverte de ce lieu serein s'imposait tout en passant devant la croix des chevaliers de l'ordre de Malte. Nous rejoignons les bords de L'Aix pour attaquer la montée du clapier pour redescendre sur la chapelle de Baffie où  le pique nique était le bienvenu sous un beau soleil.
Merci à Janine pour cette jolie randonnée inédite et très appréciée par toutes les marmottes, pour ses tartes succulentes et ses boissons raffraichissantes.

Monique

Toutes les photos ICI


22 juin 2017: Col des Supeyres
MARCHE COMMUNE- 22 juin 2017


Escapade en Auvergne
 
Jeudi 22 juin, 30 membres se sont donnés rendez vous en horaires décalés à Lentigny pour un covoiturage leur permettant d’effectuer une randonnée à la journée sur les Hautes chaumes en Auvergne et de profiter de la fraîcheur de l’altitude.
                Après  avoir quitté Montbrison la route est sinueuse et s’élève rapidement nous offrant de splendides panoramas sur la plaine du Forez. Au col des limites, «   ici finit la France, ici commence l’Auvergne » ...passé le village de St Anthème nous prenons la direction du col des Supeyres, longeons l’Ance et sa belle vallée verdoyante aux prairies jonchées de fleurs ; ça et là de splendides  maisons ou anciennes fermes en pierre de taille ont été merveilleusement rénovées.
                Arrivés aux jasseries du Grand Genévrier arrêt près du « Coq Noir », les premiers 19 randonneurs, sous la conduite de Marie Antoinette H,  vont découvrir « les hautes Chaumes » qui constituent  un site naturel classé formé de vastes plateaux d’altitude, terre d’estive.
Après une montée assez raide ils atteignent la jasserie de Pégrol puis descendent sur les jasseries des chaumettes, visitent un jas rénové par le parc Livradois Forez.
 
Quelques infos : une Jasserie est composée de plusieurs jas,  ferme d’altitude où l’on fabriquait la fourme. Elle est  recouverte à l’origine d’un toit de chaume,  à proximité se trouvait une « serve » d’où s’écoulait un ruisselet traversant l’étable qui avait la fonction de nettoyer cette dernière et d’entrainer les excréments dans le pré en contrebas du jas et de fumer ce dernier, appelé « fumade ». Extérieurement une cave était accolée au jas, côté nord, elle-même traversée par un filet d’eau pour maintenir une fraîcheur constante.
 
                Ils rejoignent  ensuite le col des Supeyres (1366 m) et poursuivent la randonnée sur le sentier du colporteur des Jasseries où les ont précédé les 11 autres participants.
 Stationnés au col des Supeyres, sous la conduite experte de Nicole C, native du coin, auvergnate dans l’âme et fière de l’être,  nous prenons le départ du sentier du colporteur des jasseries, parcours jalonné dans son intégralité par un petit lapin guidant nos pas et par des tables d’informations,  abondamment  commentées sur la vie d’autrefois en ces lieux par Nicole.
Le sentier se dirige vers les jasseries des Supeyres ; certains jas sont inoccupés couverts d’un toit de chaume dont l’état se dégrade,  d’autres ont été harmonieusement rénovés, habités à la belle saison. De leur terrasse nous admirons le panorama sur la plaine du Livradois Forez, la brume nous empêche d’apercevoir la chaîne des Puys et du Sancy mais nous permet de découvrir, presque à nos pieds le village de Valcivière.
                Nous poursuivons vers la jasserie de Malmotte, au passage nous admirons la vierge de Malmotte sculptée dans un monolithe.
Nous nous arrêtons près d’un jas ombragé pour pique-niquer bientôt rejoints par l’autre groupe. Nous partageons le verre de l’amitié. Les agapes terminées nous poursuivons notre balade tous ensemble.
Nous passons près de la croix du Pialou et d’une borne seigneuriale,  poursuivons le chemin emprunté par les colporteurs pour rejoindre le coq noir.
Ceux stationnés près du Coq noir reprennent leur voiture pour rejoindre l’auberge des Gentianes au col des Supeyres tandis que d’autres accompagnent la dizaine de randonneurs qui terminent le chemin du colporteur des jasseries au col des Supeyres.
                Tout le monde se retrouve à l’auberge des Gentianes pour partager  goûter et boisson préparés par leur soin, heureux  d’avoir randonner ensemble dans ce splendide environnement au long d’une belle journée ensoleillée, bénéficiant de la brise d’altitude.
Merci à nos deux guides pour nous avoir fait découvrir ou redécouvrir pour certains avec bonheur ces paysages uniques des hautes chaumes.
                Rendez vous jeudi prochain sur d’autres chemins.
Christiane M.
Toutes les photos ICI

115 juin 2017
PETITE MARCHE-Visite du Puy en Velay


ECHAPPEE BELLE DANS LE PAYS DU VELAY
 
  Jeudi 15 mai 14 membres du GMR se sont échappés, à la fraîche au Puy en Velay, sous la houlette de Marie Claude G., ancienne ponote. Après un agréable trajet au cours duquel nous découvrons notamment les paysages du Meygal, court arrêt  au Pertuis, peu avant Le Puy, où Martine P. nous  régale de la brioche locale tandis que Marie Claude communique les dernières infos aux conducteurs pour l’arrivée au Puy.  
A quelques encablures du Puy nous admirons le château médiéval de Polignac (type château fort)  des 12ème & 16ème siècle, perché sur une plate forme basaltique, ancienne résidence des Vicomtes du Velay. Nous poursuivons quelque peu, arrêt panoramique sur l’agglomération d’environ 60.000 habitants. Nous avons tout le loisir de découvrir les principaux monuments émergents :
*la statue de St Joseph, la plus proche de nous, (80 T, 22,40 m de haut en béton armé, achevée en 1918)
*le rocher St Michel d’Aiguilhe,
* au loin la cathédrale,
* la statue de la Vierge
Pour lesquels nous reviendrons ultérieurement.
A 11 h, voitures stationnées près du rocher St Michel, 1ère petite grimpette de la journée. Tous nous suivons Marie Claude qui commence à nous prodiguer les premiers compléments d’infos qui ne manqueront pas tout au long de cette exceptionnelle journée.
Une petite ruelle nous amène vers « le carré magique » Ce carré réalisé sur le sol est situé sur l’ancien emplacement de l’hôpital du Puy près de sa chapelle. Il est composé de 5 lignes portant chacune 5 lettres ; chaque mot se lit 4 fois, pas évident, heureusement qu’il existe une traduction.
La deuxième ascension nous attend, le Rocher St Michel d’Aiguilhe (267 marches) c’est une aiguille de lave de 82 m de haut 57 m de diamètre 170 m de circonférence  sur lequel a été bâtie au 12ème  siècle une chapelle dédiée à St Michel, joyau de l’art roman ornée de très belles peintures. Belles vues sur l’agglo grâce à un déambulatoire entourant la chapelle.
Quittant le rocher, premier contact avec le centre historique du Puy par des rues bordées de maisons typiques aux façades étroites souvent décorées ou ornées de niches abritant des personnages religieux en bois polychrome.
Poursuivant nous arrivons à la Tour de Pennessac, un des plus beaux vestiges de la ville ancienne porte royale du 14ème siècle.  A proximité se trouve la statue de Lafayette.
A l’angle d’une des rues du centre historique notre attention a été attirée par une splendide boite à lettres ornée du blason de la ville, réalisée par le Papa de Marie Claude, ancien forgeron.
La faim se faisant sentir, par la rue Pennessac , très commerçante bordés de nombreux et beaux immeubles décorés,   nous nous dirigeons vers  le parc Henri Vinay (4 ha, + 400 arbres), tout proche, bordé du musée Crozatier.Nous nous installons pour pique-niquer à l’ombre, en bordure d’une pièce d’eau, un couple de cygnes accompagné de leur 5 progénitures est venu nous rendre visite.
Le temps passe vite, laissant de côté la Préfecture,  à travers de magnifiques ruelles nous nous dirigeons en direction de la cathédrale.
Un clin d’œil à  la place du Plot , la plus ancienne, point de départ du chemin en direction de Compostelle.
Nous voici au bas de la rue pentue conduisant à l’entrée principale de la cathédrale ND de l’annonciation des 11 & 12ème siècles bâtie sur le mont Anis, inscrite depuis 1998 au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle abrite la statue de la Vierge noire du 17ème siècle.
Avant de gravir les nombreuses marches de la cathédrale, arrêt pour admirer l’exceptionnel travail qu’effectuent les dentelières, travail connu et pratiqué par notre guide du jour, qui, retrouvant son ancien lieu de travail, a bien voulu pendant quelques instants se prêter, avec dextérité, à ce minutieux travail d’art. Merci Marie Claude pour ce bon moment.
La visite de la cathédrale se poursuit au gré de chacun après quelques explications complémentaires.
La dernière ascension de la journée nous attend à 757 m d’altitude au sommet d’un cône volcanique ; rendons visite à la statue de la Vierge aperçue à l’arrivée, ND de France  réalisée en fonte à partir des canons de Sébastopol (16 m de ht, 22,40 m piédestal inclus).
Ceux qui le souhaitent peuvent accéder à l’intérieur de la statue jusqu’à sa couronne pour admirer le paysage.
Il est 17 h lorsque nous atteignons les voitures, un peu fourbus par la chaleur, les yeux remplis de toutes ces beautés, heureux d’avoir partager cette belle journée préparée et animée avec minutie par Marie Claude. Grand merci Marie Claude pour cette belle journée et peut être reviendrons nous au Puy, il nous reste encore des choses à découvrir. 
Il a fait très chaud, les « gosiers » sont asséchés mais… il y a un anniversaire à fêter ; belle aubaine !... ce sont avec des boissons fraîches et partage de la brioche pralinée apchonnaise que nous célébrons cet évènement. Merci et, de nouveau, bon anniversaire M.
 Nous regagnons nos voitures et sommes de retour à Perreux vers 19 h.
Christiane   
Toutes les photos ICI           

GRANDE MARCHE - Chabreloche/Thiers/Chabreloche/
NnNous étions 17 présents autour de Jacky B. à Chabreloche pour la rando inédite du jour. Température clémente au départ vers 8h 30. Après avoir longé la rivière et traversé l'autoroute sous le tunnel, montée tout de suite vers une très jolie forêt en surplomb, dont nous apprécions la fraicheur du sous bois. Arrivée à Montsude, où les pensionnaires de l'élevage canin sous assourdissent. De nouveau très jolie fûtaie de sapins avec des vues sur le Montocel avant de rejoindre Lachaix, au dessus de la Monerie. Halte café aux environs de 9h 45, à Celles sur Durolle, joli village endormi, où sa fontaine nous rafraichit, visite de l'église néogothique et départ vers Menbrun avec un nouvel arrêt boisson, car les gosiers commencent à racler. Passage au pied des antennes, à travers un énorme chantier de scierie. La descente vers la durolle est pentue par un étroit sentier de jungle. Traversée de la vieille voie ferrée et arrivée cahoteuse au 1ier rouet (ancien atelier de coutelier) de la vallée menant à Thiers qui porte leur nom. Traversée sur un pont moyenâgeux pittoresque, puis remontée vers Lombard après avoir traversé la D2089. Une fontaine fraiche et ombragée a abrité notre pique nique. Depart 3/4 d'heure plus tard sous un soleil agressif, en direction de l'autoroute et vues sur St Rémy sur Durolle. Les arrêts boissons se multiplient et la montée sur Bel air (point mythique du roanne/thiers) nous coupe le souffle. Photo traditionnelle sous le seul coin d'ombre disponible, puis redépart vers un autre point d'eau en bordure de l'autoroute où l'hotesse nous donne l'eau de son frigo. A hauteur de la Grande Bergère, et après avoir refranchi la D2089, on retrouve à Lachaix le chemin en sous bois du matin, pour rejoindre Chabreloche aux alentours de 17h 15. La mousse nous attendait à St Just en Chevalet avec les délices de Josette. Encore une belle journée conviviale, grâce à notre dévoué Jacky B. , que nous remercions.
Jacky
Toutes les photos ICIou ps


9 juin 2017
Marche semi nocturne - Villemontais

 

Jeudi vers 18h30, c’était la grande reunion actifs, retraités pour une semi nocturne organisée par Jean François alias “Le Bouilleur”,à Villemontais.
Au programme 14 km et 300m de dénivelé sur le circuit des Mazottes”. On était 38 présents à l’appel dont nos deux coprinces.
Sous un beau soleil et une chaleur lourde, grosse grimpette en direction du hameau des Galoches, avec un super panorama sur Roanne, la plaine les Monts du Lyonnais.
Après avoir coupé une deuxième fois la D53, passage dans le bois Chapotet, sous les attaques de moustiques voraces. Par  un large chemin on rejoint le hameau du Bouchet et son petit oratoire.
Au col du bouchet et avant de traverser une petite pinède c’était la photo de famille. Puis on rejoint Trève Millot et la stèle de Lucien Clairet notre mentor à tous.
Derniet plat montant pour rejoindre la Chapelle de la Salette 815m, vers 21h. Un super apéro attendait les gros mangeurs (merci Jean François et Patrick  P....)
Durant le pique nique la lune très blonde, jouait à cache cache avec les nuages. Les villages de la plaine brillaient dans l’obscurité qui gagnait.
Le retour toutes loupiotes allumées, nous conduisait au hameau des Roches, après avoir traversé le vieux Cherrier endormi. Passage en forêt puis longeant les champs dans une bonne odeur de foin coupé.
Vers 11h30, traversée du Village et retour aux voitures, tous ravis de cette escapade nocturne et se promettant de remettre ça.
Encore un grand merci à Jean François pour cette belle soirée ensemble.
Jacky
Toutes les photos ICI

8 juin 2017
GRANDE MARCHE - Les Montagnes du matin


 
Une dizaine de randonneurs s'élançaient sous un soleil radieux, à l'assaut des Montagnes du matin. Départ du charmant village de Ste Cilombe sur Gand, par des sentiers ombragés direction St Cyr de Valorge (donjon de Ressy-13ième siècle-petite variante). Ensuite cap sur Violay, après une longue montée progressive et une autre à travers bois, plus montante.Le GR7 sur les crêtes etait le bienvenu. 
Après un déjeuner, vues sur les plaines du roannais et du forez, Violay nous accueillait (point culminant des monts du lyonnais). Retour par Ste Agathe en Donzy, coeur de la vendée forézienne, ferme de la Louche: cache du général de Précy et de prêtres réfractaires à la convention.
Dans un cadre de verdure valonnée, dernière ligne "droite" sur Ste Colombe via les ruines du château de Montcellier (11ième siècle).
Ce périple se termine sur une dernière côte et passage sous le viaduc de l'A89.
Bravo à nos participants et merci à nos pâtissières. Abientôt sur d'autres chemin.
René L.

Toutes les photos ICI

PETITE MARCHE - St Bonnet des Quarts

 
C'est 9 h et nous voilà partis (20 personnes) sur le sentier n°16 (9 km) à St-Bonnet des Quarts (dénivelé 247 m). L"humeur est légère et joyeuse comme toujours ! A quelques mètres après avoir gravi une petite montée, un magnifique paysage s'offre à nous : petits hameaux au loin perdus au milieu des prairies sur plombées par les éoliennes. 
Le coucou accompagne notre chemin avec un festival de couleurs : digitales, marguerites, myosotis, etc.... Les arbres sont parés d'un beau vert habillé de lumière  et les genêts nous embaument de leur parfum sucré. Les sous-bois empruntés nous enveloppent d'une fraîcheur appréciée et de senteurs boisées. 
En arrivant au lieu-dit "Viellot", nous apercevons en dessous le village de St-bonnet des Quarts surmonté de son clocher : site paisible de nos campagnes. 
La randonnée est terminée mais nous continuons ce moment de plaisir avec un excellent casse-croûte dans l'auberge "le café du centre" (produits sains et authentiques de la région. 
Le repas est particulièrement animé, les discussions vont "bon train" et nous terminons avec de magnifiques cerises offertes par Monique et Pierre.
"Il est où le bonheur il est où........" et bien aujourd'hui il était à St-Bonnet des Quarts.
Marie-claude
Toutes les photos ICI
1er juin 2017

GRANDE MARCHE - St Priest La Prugne
Peut  être à cause des orages annoncés mais les gros mangeurs ne se bousculaient pas jeudi à St Priest la Prugne.
Nous étions 14 en tout pour une rando où Madeleine G.. accompagnée de son fidèle lieutenant René L.., nous invitait dans son Royaume  des Monts de la Madeleine à la limite de 3 Départements. Circuit de La Pierre des Fées, balisé 27.     Départ à 9h15, Le soleil était présent, température 18°. Après la traversée du Village” 700m d’altitude, avec son église rose originale, c’est une belle descente rapide dans un chemin creux aux herbes hautes et mouillées. Au fond du val, passage au Moulin Quillon. Traversée du Hameau de Calignon, puis longue montée jusqu’à la D51, avec une belle vue sur la vallée de la Besbre, le village de St Priest et les massifs de La Madeleine. Le chemin large s’élève en pente modérée jusqu’au bois de la pierre du Mort. Les sous bois de hêtres et de sapins nous présentent des déclinaisons de verts de toutes sortes. La  pente devient plus raide et on prend 200m de dénivelé que tout le monde avale en 30’. Le GR 3 est atteint  à1080 m, au pied du Pic de Montoncel, sommet des Monts de La Madeleine.Vers midi après avoir emprunté une jolie piste plate, c’était la pause casse croute méritée, moment de grande convivialité pour tout gros mangeur qui se respecte.
Le retour s’effectue à travers bois en direction de Bout. 2KM  plus bas retour dans la vallée  en longeant une ancienne  voie ferrée, et retour au village par un dernier plat montant sous un ciel couvert, vers 15h30. Un grand merci à nos deux G.O pour cette belle balade en forêt après 19km et 400 m de dénivelé positif.
On s’est tous regroupé à la Loge des Gardes pour goûter aux  bonnes pâtisseries de nos cordons bleus, le ciel attendant la fin des agapes, pour nous envoyer une douche brutale  et courte.
Encore un excellent  jeudi et à très bientôt pour d’autres aventures.
Jacky
Toutes les photos ICI

PETITE MARCHE - Renaison

Nous étions 14 randonneurs pour cette marche de 9km improvisée par Nicole C. La météo nous annonçant des orages pour l'après midi, nous avons marché le matin avec une bonne température et des chemins bien ombragés. Nous avons traversé le Renaison et sommes passés par la Bernarde et son château.

A Renaison nous avons traversé les vignes, les couleurs sont lumineuses, nous sommes revenus par les vignes du Bouthéran avec une vue sur le Château et l'église de St André d'Apchon que nous avons visitée.

Encore une belle marche à travers  Dame Nature partagée avec  beaucoup d'amitié entre les membres du groupe. 

Monique

Toutes les photos ICI



18 mai 2017
PETITE MARCHE - St Forgeux Lespinasse

Douze adhérents ( certains ont dû avoir peur de la pluie ) ont arpenté cette riche campagne bocagère où les grandes fermes disséminées au cœur des prairies profitent de la quiétude des lieux.
Quelques gouttes au départ mais une température douce n'ont pas empêché d'admirer la petite église romane du XI ème siècle possédant un curieux escalier extérieur donnant accès au clocher. Quelques encablures plus loin, c'est un très beau château seigneurial du XVI ème siècle qui retint l'attention des marcheurs. Trois bustes sur pilastres en ornent la façade..., de la verdure..., des fleurs confèrent au lieu une grande sérénité.
Longeant un instant la Teysonne, nous sommes surpris en découvrant, esseulée au milieu des près, une haute tour carrée du XII ème siècle où l'on voit encore les quatre étages. Vestige du Moyen Âge, quels mystères renferme-t-elle ?
Plus loin, nous arrivons, par un faux plat montant bordé de platanes, à " La Bourgogne ". La route étroite sinue dans un doux vallonnement au milieu de grasses prairies où les " Charolaises " paissent, tranquilles. Curieuses, elles nous suivent des yeux par dessus les haies.
> Plusieurs beaux étangs, bordés de saules majestueux, où fleurissent à foison des touffes d'iris jaunes, émaillent ce paysage bucolique. Ils reflètent les humeurs du ciel, maussades ou riantes laissant transpercer un rayon de soleil. Quelques croix anciennes jalonnent le parcours. Face à nous, la " Côte Roannaise " s'étire en collines rondelettes et verdoyantes.
De loin, le trafic de la N7 nous parvient et trouble cette paix champêtre où les acacias fleurissent en longues grappes blanches aux suaves parfums.
Retraversant La Teysonne... et La Nationale, nous retrouvons St Forgeux... Belle marche facile pour 10,5 km. et 80 m. de dénivelé .
Tradition oblige, c'est à St Germain, chez les "Frangines " que nous nous octroyons un goûter délicieux accompagné de boissons rafraîchissantes, comme il se doit...
Nicole et Andrée
 
GRANDE MARCHE - Arcon (mur des Massons)
 
Jeudi matin nous étions 18 mordus à ARCON pour une randonné  de 18km et 800m de dénivelé cumulé.
Départ à 9h, sous un ciel couvert et une température de 12°.  De la place du village on admire la plaine de Roanne et  de l’autre côté, le gros morceau de la journée, le Mur des Massons et ses 500m de grimpette continue. 1,5 km très raide, s’élevant sur 400m puis un chemin large et moins pentu  longeant la D 51, jusqu’à la côte 1080 au pied du Pic de Rochefort. Départ du hameau des MASSONS,  au pied du mur.
La montée s’est effectuée tranquillement au rythme de chacun, les derniers ayant bouclé le plus dur en moins d’une heure, après des pauses respiration, car le MUR c’est pas du gâteau.
La rando se poursuit par un beau chemin en pente douce, à travers le bois Tombérimaux, alors que la pluie légère nous oblige à bâcher.
Après le Molleton la pente se durcit sur 2 km et nous quittons le circuit prévu par Le Fournier, pour emprunter une nouvelle route forestière très large et plate à travers des futaies de hêtres dans un magnifique camaïeu de verts et des explosions odorantes de genets. En effet Jean François F..,mon second sur ce parcours, et notre sauveur, inquiet alors que la pluie revient, nous propose une halte chez lui, au lieu dit Le Joathon.
Tous, très heureux de se mette au sec, on sacrifie à la traditionnelle photo de groupe, les sacs sont déballés et les bouteilles débouchées. La chienne Mimosa nous fait des mamours, et ca fleure bon, la poire et le limonccelo. Une bonne heure plus tard direction le fond de la vallée du Rouchain, après avoir traversé la D 41. La  chienne qui nous suit débusque un petit chevreuil et le poursuit. A u bout d’un quart d’heure, il faut sauver le chevreuil bloqué dans la rivière après avoir chassé Mimosa. Après avoir quitté le lit du torrent passé à gué, direction le Carrefour des  4 murs,  Alt 800, par une longue montée en forêt alors que le soleil revient. Retour vers Arcon sur un beau chemin en pente douce, par Haut de Beaudet et Haut de Montrand. Belle vue sur la plaine de ROANNE, le village est atteint vers 16h15.
Tout le monde ravi, se donne rendez vous dans un an, même jour, même heure, même vent.
A 17h45, retrouvailles à Villemontais “Café de la Côte “( encore une base arrière). Merci à tous les courageux présents et un grand merci encore à Jean François F..
Jacky
Toutes les photos ICI


4 mai 2017
GRANDE MARCHE - Les Moulins
Hier avant 14h on ne prenait pas les paris sur la météo de l’A.M. Au village des Moulins, on était cependant 22, plus Ho Yé notre chienne mascotte autour de Denis notre guide suprême.
Le ciel se dégageait et d’un pied ferme on se dirigeait par le haut du village vers le vieux Cherrier. Après 2 km on atteignait la ferme Blanchardon, saut au dessus du ruisseau de l’Isable, passage de la D41, puis c’était une très longue grimpette avec une belle vue sur le village des Moulins et les nombreux troupeaux faisant la sieste.
150m de dénivelé plus haut, tout le monde savourait une pause bienvenue avec une super vue de Roanne et de sa plaine, jusqu’aux monts du Beaujolais. 30’ plus tard Nd de La Salette nous tournait le dos et le village du Vieux Cherrier était atteint. Devant la petite église, halte pour la traditionnelle photo de groupe. Après la traversée du village, on quittait la D41 pour un très joli sentier en balcon en direction de la Cx Trevingt. Passages dégagés avec vue sur la vallée de l’Isable, puis en forêt, avant d’arriver 30’ plus tard à la Cx Trevingt. Le chemin sympa en légère pente, bordé de belles haies vives et d’arbres parfois centenaires, nous conduisait au gite du¨Point du Jour. De là le sentier prenait de la pente et  un ultime  effort nous menait à La Murette 921 m point culminant de la ballade, et de sa ferme Auberge. Par une petite route on atteignait les Rivières, et par un chemin très pentu sur 2 km on rejoignait le Village des Moulins ,  13km et 400 m de dénivelé + plus tard , autour de 17h30, et sans une seule goutte d’eau de l’A.M.
Très belle marche avec nos remerciements à Denis.
Après avoir déchaussé, c’était un regroupement au café de La Côte, à Villemontais, autour d’excellentes pâtisseries, pour le pot traditionnel. Au moment du départ  nous avons croisé nos amis de la petite marche très heureux aussi de leur A.M
Jacky
Toutes les photos ICI

PETITE MARCHE - St Jean St Maurice à Dancé
C'est avec plaisir que nous retrouvons, à St. Jean St Maurice, cette voie venant de Cluny allant rejoindre le Puy en Velay pour donner naissance à la Via Podiensis. Sans doute le plus beau chemin de Compostelle. Sous un ciel tourmenté où le soleil triomphera et se montrera généreux l'après-midi durant, nous sommes quatorze "pèlerins" qui allons mettre nos pas et laisser nos empreintes sur les traces de ceux qui nous ont précédé depuis la nuit des temps.
     Quittant St Jean par la rue de Chassort, nous atteignons St Maurice et empruntons des venelles tortueuses qui se faufilent entre des maisons moyenâgeuses... La tour et ses remparts démantelés semblent défier les outrages du temps et veillent sur le vieux village. Nous surplombons et admirons le splendide méandre de la Loire qui paresse entre deux rives escarpées. 
    Empruntant un escalier taillé à même le rocher, nous quittons le chemin de ronde et parvenons au bord de l'eau. Un premier raidillon nous attend....qui sera suivi par d'autres, à l'ombre bienveillante d'un bois de feuillus ou sous le soleil dardant ses rayons. Puis, c'est la dégringolade, par une sente où la roche affleure, qui nous conduit au fond d'un vallon. Les aubépines, les genêts purgatifs fleurissent, mêlant leurs parfums  sous l'aubade des oiseaux. Ils s'accrochent sur cette terre ingrate. Partout la nature explose dans une magnificence toute printanière vernissée par la dernière averse.
     
Après le franchissement du joli ruisseau "la goutte Montouse", c'est la longue remontée vers Bully où nous nous octroyons 15mn de pause.
   
Poursuivant sur une petite route, un panorama somptueux s'offre à nos regards émerveillés: camaïeux de verts tendres .... ou foncés ..., paysages bucoliques à souhait où paissent des vaches brunes et blanches. Le regard porte loin, presqu'un 360°... Des pins distillent des senteurs balsamiques qui flattent nos narines. Le soleil est chaud. Des touffes d'anémones pulsatilles bordent le chemin presque plat qui sinue au cœur  des près où stridulent les grillons. L'odeur de l'herbe fraîchement coupée s'élève.....le bonheur est dans le pré, cours y vite, cours y vite...
    Le clocher de Dancé pointe dans un horizon  très  très proche... 11km pour 350m de dénivelé. Une balade magnifique gentiment vallonnée, dans un environnement authentique et sauvage.
   Un grand merci à tous ces "pèlerins " d'un soir. A Jeudi prochain pour d'autres découvertes.
NICOLE.
Toutes les photos ICI


27 avril 2017
GRANDE MARCHE - Renaison

14 petits pèlerins du GMR nous avaient rejoint Gérard  T... et moi à Renaison pour affronter les giboulées annoncées sous un ciel gris.
Afficher la suite de cette page
<   Page précédente
Page suivante   >



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site